bandeau générique

1er réseau associatif de financement et d'accompagnement des créateurs et repreneurs d'entreprise

214 associations sur tout le territoire français - métropole et outre-mer

18 164 entreprises soutenues et 50 000 emplois créés ou sauvegardés en 2019

06/03/2020

Gaz de Ferme explore l'avenir de l'énergie dans les bioressources

Gaz de Ferme est une aventure collective au service des énergies renouvelables et de la recherche de solutions écoresponsables en territoire rural. Ce projet, implanté au cœur des Pyrénées, est porté par trois entrepreneurs occitans. Six personnes travaillent déjà à temps plein sur ce projet à fort potentiel, qui a reçu un prêt d’honneur d’Initiative Pyrénées et bénéficié d’un accompagnement sur-mesure.

Gaz de ferme

Gaz de Ferme est une entreprise innovante qui valorise les coproduits issus de la méthanisation agricole et de la fermentation alcoolique. Ingénieur biologiste et entrepreneur dans l’âme, Romain Casadebaig s’est lancé dans le projet avec l’ambition de développer des solutions énergétiques et écologiques performantes.

Rien n’est laissé au hasard dans ce projet, et surtout pas le choix de l’implantation, au cœur d’un territoire rural : « Originaire d’une vallée de montagne, je suis particulièrement sensible aux problématiques des campagnes françaises. Le passage à un modèle renouvelable, décentralisé, basé sur les bioressources locales et le circuit court doit permettre aux campagnes de retrouver une maîtrise et même d’être source d'inspiration ! A condition de s’en donner les moyens, d’oser entreprendre et innover loin des métropoles ! Avec la création de Gaz de ferme, nous développons des solutions efficaces pour populariser l’épuration du biogaz[1] dans les exploitations du sud-ouest. L’un de nos atouts est de connaître le contexte quotidien des territoires et des agriculteurs. »

Une aventure collective

Les trois co-fondateurs de l’entreprise partagent les mêmes aspirations éco-responsables et la même ambition pour bâtir de nouveaux modèles techniques et économiques rentables. Aux côtés de Romain, son père Robert Casadebaig est un ancien chef d’entreprise en génie civil et travaux publics et maire d’un village de 1 300 habitants qui apporte son expertise entrepreneuriale. Pierre Lebbe, co-fondateur est éleveur de chèvres, autodidacte en méthanisation. A l’été 2019, l’équipe s’est étoffée avec l’arrivée de trois collaborateurs spécialisés respectivement en génie des procédés, en génie électrique et automatisme, et en génie thermique pour opérer sur les machines. « Deux de nos recrues viennent de grandes métropoles et ont fait le choix de ce changement de vie en territoire rural », se félicite Romain Casadebaig.  

A la recherche d’un montage financier pour démarrer l’activité, Romain Casadebaig a croisé la route de l’équipe d’Initiative Pyrénées. « Je n’avais pas de fonds propres. Le prêt d’honneur dont j’ai bénéficié m’a permis de me positionner financièrement à hauteur de mes associés. Premier partenaire à croire en notre projet, ce soutien a fait la différence et grandement facilité l’obtention de notre prêt bancaire ! » 

Des procédés ingénieux et écoresponsables

La valorisation de biogaz n’est pas en soi un procédé totalement nouveau mais l’innovation de Gaz de Ferme réside dans sa capacité à séparer efficacement le méthane et le dioxyde de carbone, pour ensuite les valoriser comme substituts à du carbone fossile. « Valoriser un mélange de dioxyde de carbone aux propriétés anti-flamme et de méthane à caractère combustible se révèle problématique ! Notre technologie a la particularité non seulement de mettre en place un circuit complet en boucle fermée qui valorise 100 % des gaz mais également de s’adapter aux petits gisements. Nous utilisons de l’eau pour nos opérations d’épuration combinée à un jeu de température et de pression. Il n’y a aucun intrant chimique. »

Les expérimentations réalisées depuis 5 ans sur l’exploitation agricole de Pierre Lebbe ont permis de développer et breveter l’équipement. Le lancement opérationnel a débuté au second semestre 2019 avec d’autres réplications en cours pour accompagner la phase d’amorçage commercial.

CO2 : la conception d’un nouveau modèle technique et économique

Gaz de ferme s’intéresse aussi à d’autres technologies développées pour la fermentation alcoolique. Les brasseries, les cidreries, la transformation vinicole sont autant d’activités qui dégagent du dioxyde de carbone. « Biogaz ou fermentation alcoolique, la valorisation du CO2 sur de petits gisements est très rare. Nous sommes des pionniers en la matière et travaillons depuis trois ans au développement d’un procédé spécifique, avec la mise en place d’une chaîne complète de conditionnement de distribution du dioxyde de carbone. Il y a beaucoup d’applications diverses et méconnues : l’utilisation du CO2 à des fins agroalimentaires, dans le traitement de l’eau, pour la soudure, les extincteurs ou encore les activités de loisirs comme le paintball ou la plongée.  Souvent le CO2 constitue une alternative efficace à des composés toxiques ou polluants ».

L’objectif de Gaz de ferme pour se développer ? Cibler les brasseries, sources de CO2 mais également grandes consommatrices ! « Que ce soit pour la fabrication ou la consommation de bière, les professionnels achètent des bouteilles de CO2 d'origine fossile. Nous sommes en mesure de leur proposer une solution d’auto fourniture en CO2 vert contre la possibilité de commercialiser l’excédent. »

[1]Le biogaz est principalement composé de dioxyde de carbone (CO2) et de méthane (CH4).

Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national « Emploi et Inclusion » 2014-2020