bandeau générique

1er réseau associatif de financement et d'accompagnement des créateurs et repreneurs d'entreprise

214 associations sur tout le territoire français - métropole et outre-mer

18 164 entreprises soutenues et 50 000 emplois créés ou sauvegardés en 2019

06/03/2020

Trois questions à Sophie Segard, bénévole engagée

Cheffe d'entreprise en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, Sophie Segard est investie dans la vie associative de son département, de sa région et au niveau national. Un engagement que la bénévole place sous le signe de la solidarité et de l'entraide, pour rendre possible le développement d'entreprises pérennes sur tous les territoires.

Comment en êtes-vous venue à vous engager bénévolement au sein de notre réseau ?

Après avoir travaillé dans le secteur de la formation professionnelle, j’ai repris avec mon époux il y a 25 ans une entreprise spécialisée dans le commerce du bois puis lancé un peu plus tard une seconde société spécialisée dans la vente en ligne de chocolats haut de gamme.

Mon expert-comptable participait aux Comités d’agrément d’Initiative Alpes-de-Haute-Provence et m’en a parlé avec enthousiasme. Mon aventure bénévole a débuté ainsi il y a presque 20 ans.

En contact direct avec les porteurs de projet lors des Comités d’agrément, j’ai intégré le Bureau de la plateforme et me suis aussi investie au sein d’une commission dédiée au développement du parrainage d’entrepreneurs et au recrutement de nouveaux bénévoles.

En quoi vous sentez-vous utile en tant que bénévole ?

Je vis dans les Alpes de Haute Provence, un territoire rural où les missions de soutien à l’entrepreneuriat sont un terreau nécessaire pour booster le développement économique local. Il est important de s’intéresser à la vie économique de son territoire et d’encourager les dynamiques des réseaux de solidarité comme le nôtre.

Je me sens appartenir à une communauté d’entraide. C’est enrichissant de percevoir que les efforts fournis portent leurs fruits, que les sollicitations se multiplient et de voir que les petites entreprises soutenues se développent. C’est une vraie motivation pour poursuivre nos actions !

Vous êtes également bénévole au niveau régional en Provence-Alpes-Côte d’Azur (PACA) et sur le plan national. Peut-on parler d’une complémentarité d’actions ?

La diversité de mes missions de bénévole m’apporte beaucoup. Je représente effectivement depuis peu les intérêts de mon territoire et département au sein du Bureau régional d’Initiative PACA.
Sur le plan national, je suis membre du Comité d’Ethique d’Initiative France. Je trouvais important que des chefs d’entreprise puissent être présents pour évoquer des problématiques concernant directement les porteurs de projet financés et accompagnés par Initiative France. Nous avons par exemple échangé sur la notion de gratuité, notion fondamentale constitutive de notre réseau.
De plus, c’est une façon de pouvoir représenter au niveau national un petit territoire rural comme le mien avec des problématiques particulières.

Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national « Emploi et Inclusion » 2014-2020