Agir

1er réseau associatif de financement des créateurs et des repreneurs d'entreprise

223 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français

16 100 entreprises et 40 750 emplois créés ou maintenus en 2015

En faveur de la revitalisation

La création d’entreprises : un moyen à la disposition des pouvoirs publics et des entreprises pour faire face à des fermetures de sites ou des restructurations industrielles.

Opérations de revitalisation

La fermeture partielle ou totale d'une entreprise ou d’un établissement industriel est toujours vécue comme un drame en raison des licenciements qui découlent des plans sociaux appelés "plans de sauvegarde de l'emploi – PSE » et de l'impact que cela représente pour l'économie locale. Pour un réseau tel qu’Initiative France, acteur majeur du développement économique local, les plateformes ont un rôle à jouer dans ce type de situations pour contribuer à la redynamisation du territoire par le soutien à la création, la reprise et le développement d’entreprises. Le projet stratégique d'Initiative France 2014-2018 confirme cette volonté : « Renforcer notre action en faveur des territoires fragiles (…) dans les territoires en mutation économique, notamment dans le cadre de la fermeture de sites industriels et de plans de sauvegarde de l’emploi donnant lieu à des actions de revitalisation ».

En réalité, les plateformes Initiative peuvent intervenir de deux façons :

-à travers leur participation aux actions financées par des grandes entreprises, qui, à la suite d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), négocient avec l’Etat, via des conventions de revitalisation, une liste d’actions visant à recréer de l’emploi sur les territoires impactés par ces licenciements. Les entreprises de plus de 1000 salariés sur le territoire de l’Union Européenne qui procèdent à un licenciement collectif important sont en effet tenues de contribuer à la création d’activités et au développement des emplois, et d’atténuer ainsi les effets du licenciement. Ce sont les préfets qui assurent la mise en œuvre de ces obligations. Pour les autres entreprises (de plus de 50 salariés), il n’existe pas de telles obligations, mais le préfet intervient dans la mise en œuvre d’actions de revitalisation et recherche avec l’entreprise concernée des modalités de participation à ces actions. Dans tous les cas, les plateformes Initiative peuvent être un acteur majeur de ces mutations.

-via des actions en faveur des TPE menées avec les collectivités locales, dans les territoires qui ont été particulièrement marqués ces dernières années par la crise économique, sans pour autant avoir bénéficié du financement d’une convention de revitalisation.

En savoir plus

- Le site du Commissariat général à l'égalité des territoires

A télécharger
- La plaquette "5 bonnes raisons d'associer les plateformes Initiative aux opérations de revitalisation"

Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national « Emploi et Inclusion » 2014-2020