Créer

1er réseau associatif de financement des créateurs et des repreneurs d'entreprise

223 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français

16 100 entreprises et 40 750 emplois créés ou maintenus en 2015

Prêt d'honneur

Au cœur du service offert au créateur / repreneur par le réseau Initiative, le prêt d'honneur sans intérêts ni garanties.

Une relation de confiance

Pour vous aider à créer ou reprendre une entreprise, une plateforme Initiative peut vous accorder un prêt d’honneur, sans intérêts ni garanties que vous vous engagez à rembourser sur l’honneur (sur une période de deux à cinq ans). L’attribution du prêt d’honneur repose sur une relation de confiance entre le créateur d’entreprise et la plateforme Initiative. C’est à vous-même que le prêt est octroyé, non à l’entreprise en création. Ce prêt d’honneur permet de renforcer vos fonds propres.

Comité d'agrément

Ce prêt d’honneur est accordé par un comité d’agrément sur la base du dossier que les professionnels de la plateforme vous auront aidé à constituer. Vous viendrez  en personne présenter votre projet devant ce comité qui réunit des chefs d’entreprises, des banquiers, des experts-comptables, des cadres, qui décide de l’accord et du montant du prêt, voire de l’accompagnement (parrainage, par exemple).

9 200 euros en moyenne

Le montant du prêt d’honneur dépend de votre projet et de vos besoins en fonds propres. En 2015, la moyenne nationale des prêts d’honneur du réseau Initiative s’élevait à 9 200 euros.  

Effet de levier

Le prêt d’honneur ne remplace pas un prêt bancaire, il en facilite l’obtention. Au plan local, les banques s’appuient sur l’expertise effectuée par la plateforme. Bien évidemment, si vous bénéficiez d’un prêt d’honneur, vous restez libre du choix de votre banque. Le prêt d’honneur a un effet de levier significatif : pour 1 euro de prêt d’honneur, les banques accordent en moyenne 7,3 euros de financement complémentaire. 

Croissance

Le prêt d’honneur accordé par une plateforme Initiative peut servir à la fois à la création ou à la reprise d’une entreprise – dans ce cas, son montant est souvent supérieur compte tenu des besoins supplémentaires d’investissement lors du rachat d’une entreprise. De plus en plus de plateformes Initiative accordent également des prêts d’honneur croissance pour accompagner le développement  des entreprises. Un entrepreneur, bénéficiaire ou non d’un prêt d’honneur au démarrage, peut avoir besoin de renforcer ses fonds propres, au bout de trois à six ans d’activité. Ce prêt d’honneur doit également être couplé à un prêt bancaire, dont il facilite l’obtention.

Transition

L’entreprise peut a contrario être confrontée à des difficultés passagères. A la fin de la crise économique et sociale qui a touché en 2008 et 2010, certains territoires d’outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane et Réunion), l’ Etat a lancé le plan CO.RAIL. Ce prêt CO.RAIL, qui reprend les modalités du prêt d’honneur à taux zéro d’Initiative France, a permis de soutenir des entreprises connaissant une difficulté ponctuelle de trésorerie. Il a également servi d’expérimentation : certaines plateformes Initiative soutiennent aujourd’hui les entrepreneurs de leur territoire qui connaissent des difficultés temporaires.

Autres dispositifs publics

Vous pourrez également, dans certains cas, bénéficier de dispositifs financiers publics complémentaires auprès de la plateforme Initiative :

- le dispositif Nacre (accompagnement et financement pour les demandeurs d'emploi souhaitant créer ou reprendre une entreprise) ;

- le Fonds de garantie à l’initiative des femmes (FGIF) qui garantit des prêts bancaires pour les femmes qui veulent créer ou reprendre une entreprise ;

- des aides éventuellement mises en place par les collectivités locales. La plateforme Initiative que vous aurez contactée pourra vous renseigner.

En savoir plus

Le site du Dispositif Nacre

Le site du Ministère des Droits des Femmes

 

A télécharger

La plaquette créateurs / repreneurs

Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national « Emploi et Inclusion » 2014-2020