bandeau générique

1er réseau associatif de financement des créateurs et des repreneurs d'entreprise

222 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français

16 700 entreprises et 44 155 emplois créés ou maintenus en 2016

27/11/2017

Initiative Doubs Territoire de Belfort remet les premiers prêts d'honneur quartiers issus du fonds national Initiative France

Initiative France expérimente depuis 2017, un fonds national « quartiers » porté par les acteurs de l’épargne salariale et par la Caisse des Dépôts. Quelques mois après s'être engagée aux côtés d'Initiative France dans l'expérimentation pour développer les interventions sur les Quartiers, Initiative Doubs Territoire de Belfort a accordé le 21 novembre 2017 lors d’une cérémonie officielle à Besançon, les deux premiers prêts d'honneur quartiers qui viennent compléter le soutien financier de l'association à deux jeunes entrepreneurs bisontins.

« Initiative France entend contribuer à la mobilisation pour l’emploi. Elle a créé un nouveau mode de financement, soutenu par l’épargne solidaire, pour les entrepreneurs qui inventent l’économie de demain. Une économie créatrice d’emplois et qui ne laisse personne de côté. Nous souhaitons renforcer notre action dans les quartiers. C’est précisément pour cela que nous menons cette expérimentation » indique Louis Schweitzer, Président d’Initiative France.

Un fonds national pour les entrepreneurs des quartiers

Initiative France expérimente depuis 2017, un fonds national « quartiers » porté par les acteurs de l’épargne salariale et par la Caisse des Dépôts. Il a pour objectif de renforcer les capacités de soutien financier à des entrepreneurs issus ou créant dans les quartiers des entreprises « exemplaires » à fort potentiel d’emplois ou de services pour le quartier et nécessitant plus de moyens financiers. En 2017, il est en phase d’expérimentation avec une quinzaine de plateformes du réseau Initiative France volontaires. Initiative Doubs Territoire de Belfort est la première plateforme à l’avoir mobilisé. Il est prévu un déploiement au cours du 1er semestre 2018.

Initiative Doubs Territoire de Belfort engagé aux côtés de l’État, la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon et de la Caisse des Dépôts

Dans ce contexte, Initiative Doubs Territoire de Belfort s’est naturellement engagé, en collaboration avec les acteurs du Territoire, Adie, Franche-Comté Active et BGE Franche-Comté, pour accompagner les ambitions des acteurs publics en matière de développement de l’entrepreneuriat sur les quartiers prioritaires de la politique la ville.

Ce travail partenarial de renforcement de l’offre d’accompagnement des porteurs de projet sur les territoires fragiles du Grand Besançon a d’ores et déjà permis d’apporter des résultats tangibles qui se traduisent notamment pour Initiative Doubs Territoire de Belfort par l’octroi des deux premier prêts d’honneur quartiers en complément du soutien financier de l’association.

Ce travail partenarial construit depuis 2016 entre les réseaux d’accompagnement et les acteurs publics sera concrétisé dans les prochains jours par la mise en place d’une Fabrique à Entreprendre sur le Territoire.

Deux jeunes entrepreneurs bisontins bénéficiaires des prêts quartiers : Portraits

Anouar CHKIMI

Anouar CHKIMI a créé début avril 2017 l’entreprise CHKIMI dans le domaine le bâtiment (façade, peinture) sur le quartier de Planoise.

Anouar CHKIMI travaillait dans l'hôtellerie en Tunisie entre 2007 et 2013. Les fortes difficultés de ce secteur d’activité après la révolution de 2010-2011, l'ont conduit à venir travailler en France. Dès son arrivée, il cherche à se former dans le bâtiment et obtient un contrat de professionnalisation dans une entreprise bisontine.

En 2015, il a ainsi pu obtenir un Titre Professionnel de Peintre en Bâtiment, et ambitionne de créer sa propre entreprise. En effet, son nouveau métier lui plait énormément et ses qualités professionnelles sont très appréciées.

 Son projet a pu se concrétiser grâce aux contacts professionnels qu'il a su développer avec des donneurs d'ordres et au travail réaliser pour mobiliser une clientèle de particulier.

Anouar CHKIMI a bénéficié d’un prêt d’honneur Initiative Doubs Territoire de Belfort d’un montant de 3.000 € et d’un prêt d’honneur quartier Initiative France d’un montant de 5.000 €qui ont permis la mobilisation d’un financement bancaire complémentaire. En raison de son implantation en quartier prioritaire, il a également bénéficié de la Prime à la Création Reprise dans les Territoires Fragilisés (PCRTF) octroyées par le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté.

 Un démarrage encourageant permet à Anouar CHKIMI de pouvoir envisager une ou plusieurs embauches à moyen terme, objectif qu’il s’était fixé dans le cadre de la création de son activité.

Anthony FERNANDO

Anthony FERNANDO, résidant sur le quartier de Planoise, a repris le restaurant Chez Félix à Besançon.

Il dispose de 10 ans d'expérience en cuisine dont 4 en tant que chef de cuisine.

Le restaurant bénéficiant d’une bonne renommée, Anthony FERNANDO n’a pas souhaité apporter de modifications majeures dans l’offre ou la carte et il a décidé de conserver l’enseigne « Chez Félix » bien connue des bisontins.

 Il souhaite en revanche élargir l'amplitude d'ouverture du restaurant en étant présent notamment les après-midis et ainsi exploiter de façon plus importante la terrasse de l’établissement situé idéalement à proximité de la gare Viotte.

 Anthony FERNANDO a bénéficié d’un prêt d’honneur Initiative Doubs Territoire de Belfort d’un montant de 10.000 € et d’un prêt d’honneur quartier Initiative France d’un montant de 15.000 € qui ont permis la mobilisation d’un financement bancaire complémentaire en complément de son apport personnel. Il a également bénéficié d’une avance remboursable du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté à hauteur de 20.000 €.

 Le prêt quartier Initiative France a ainsi permis d’intervenir à un niveau plus important et contribue à consolider la reprise d’une entreprise qui compte 3 emplois dont 2 salariés, un demi-poste supplémentaire étant prévu en année 2.

Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national « Emploi et Inclusion » 2014-2020