bandeau générique

1er réseau associatif de financement des créateurs et des repreneurs d'entreprise

223 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français

16 100 entreprises et 40 750 emplois créés ou maintenus en 2015

05/02/2013

Initiative Loir-et-Cher au service de l’emploi

Une première : la gestion d’un fonds mutualisé départemental de revitalisation confiée à une plateforme Initiative.

 

Initiative Loir-et-Cher va jouer un rôle déterminant dans la revitalisation de son territoire.  Elle vient de se voir attribuer l’animation et la gestion du premier fonds mutualisé départemental de revitalisation du département. Une première pour le réseau Initiative.

Le 15 janvier dernier, dans le salon de la préfecture de Loir et Cher, le préfet de Loir-et-Cher, Gilles Lagarde, le président d’Initiative Loir-et-Cher, Philippe Duisit ainsi que l’adjoint au directeur régional de la Caisse des dépôts et consignations, Christian Baudot ont procédé devant un parterre d’élus et acteurs économiques locaux, à la signature de la convention de création de ce fonds mutualisé.
Au vu du caractère inédit de l’événement, Louis Schweitzer a fait le déplacement et apposé sa signature sur la convention. « Ce fonds est un instrument de cohérence et d’efficacité au service de la croissance et de l’emploi » a-t-il commenté.  « J’espère que cette mobilisation en Loir-et-Cher sera un exemple pour les autres départements ».

A l’origine de la création de ce fonds, 5 conventions de revitalisation dans le département dont les fonds n’ont pas été entièrement utilisés alors que ces dernières arrivent à échéance. La vocation de ce fonds est claire : la sauvegarde du tissu économique du Loir-et-Cher. La mobilisation de l’ensemble des acteurs du département qui œuvrent en faveur de l’emploi était donc requise afin de s’assurer que ce fonds mutualisé intervienne sur l’ensemble du territoire et touche l’ensemble des secteurs professionnels.  Ainsi, la CCI, la Chambre d’Agriculture, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et le Conseil général du Loir-et-Cher étaient présents aux côtés des signataires de la convention afin de manifester leur soutien. Doté actuellement de 2 M d'€, ce fonds est abondé par le Conseil général à hauteur de 500 000 euros.

Ce fonds a la particularité de coordonner les dispositifs d’aide à la création-reprise d’entreprise. Ainsi, il finance, notamment, les aides à la formation pour les demandeurs d’emploi embauchés en CDI, les aides au recrutement, les aides au financement de diagnostics de la stratégie des entreprises. Surtout, la plateforme est renforcée dans son cœur de métier puisque le fonds mutualisé abondera également son fonds de prêts d’honneur et en particulier les prêts d’honneur transition et croissance, les deux outils des plateformes au service de la revitalisation. Ces deux prêts ont été privilégiés pour leur action en faveur de l’emploi. L’un permet de maintenir les emplois créés en soutenant une entreprise confrontée à des difficultés conjoncturelles et l’autre finance la création de nouveaux emplois en aidant les entreprises en situation de croissance. « Nous proposons désormais tous les financements adaptés à la vie d’une entreprise » se félicite Philippe Duisit, président d’Initiative Loir-et-Cher.

En tant que gestionnaire et animatrice du dispositif,  Initiative Loir-et-Cher bénéficiera de 15% du montant du fonds pour financer ses frais de gestion. Cela va permettre, entre autres, de recruter un chargé de développement économique. Les missions qui lui ont été attribuées dans le cadre de la gestion de ce fonds s’exerceront indépendamment de ses activités classiques.

La gouvernance est assurée par trois instances et animée par la plateforme. Présidé par le préfet de Loir-et-Cher, le comité de pilotage définit, contrôle et évalue la politique d’intervention du fonds. Philippe Duisit, le président de la plateforme, prend part au comité et y assure le secrétariat. Le comité technique, quant à lui, est coordonné par la plateforme. Cette dernière recueille les dossiers et vérifie la recevabilité des demandes avant de les transmettre au comité technique qui émet un avis. Enfin, le comité d’engagement, également présidé par le préfet de Loir-et-Cher, définit les modalités et les conditions d’octroi de l’aide. La plateforme joue alors le rôle de rapporteur où elle présente les dossiers étudiés par le comité technique puis exécute les décisions prises par le comité d’engagement.

En sa qualité de gestionnaire, la plateforme assure l’administration du compte dédié au Fonds mutualisé, ouvert à son nom à la Caisse des dépôts et consignations de la région Centre.

 "La confiance accordée à la plateforme est une marque de reconnaissance du professionnalisme du réseau Initiative", se réjouit Sabine Hamot, responsable du pôle appui aux stratégies territoriales d'Initiative France.

Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national « Emploi et Inclusion » 2014-2020