bandeau générique

1er réseau associatif de financement des créateurs et des repreneurs d'entreprise

222 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français

16 700 entreprises et 44 155 emplois créés ou maintenus en 2016

13/11/2017

« L’important est d’apprendre de ses échecs et de ne pas se décourager en rencontrant des obstacles sur sa route. Être entrepreneur est une vocation »

Directeur général de l’entreprise Rexia, spécialisée en conseil et ingénierie industrielle, qu’il a créée avec des associés en 2012, Eric Jabret est aussi un parrain engagé depuis 3 ans auprès d’entrepreneurs soutenus par Initiative Nord Isère.

Rompre la solitude du dirigeant
« J’ai découvert Initiative France par une marraine d’entrepreneurs. J’ai particulièrement apprécié le fait que ce soit un réseau bien structuré, avec des permanents, des bénévoles et un véritable cadre de parrainage.
Je ne connais pas cette solitude que peut parfois connaître un entrepreneur lorsqu’il lance son activité, puisque nous sommes plusieurs associés au sein de Rexia. L’idée de pouvoir faire bénéficier un jeune créateur d’entreprise de mes conseils, de répondre si besoin à ses questions et d’être là lors des moments de doute, m’a tout de suite séduit. J’ai aussi apprécié que la mission de parrainage ne se substitue en aucune façon aux choix de l’entrepreneur qui reste maitre de ses décisions. »

Développer ses réseaux
« La question du réseau est aussi particulièrement importante, et particulièrement dans l’entrepreneuriat. C’est quelque chose de naturel chez moi que je développe au fil de mes rencontres. Je propose ainsi facilement aux entrepreneurs que je parraine de rencontrer des personnes issues de mes propres réseaux, tout à fait indépendamment de l’écosystème Initiative France. »

Réfléchir ensemble à de nouvelles solutions
« J’ai fait le choix de parrainer des entrepreneurs éloignés de mon secteur d’activité ce qui me permet d’avoir le recul nécessaire pour aborder cet accompagnement. Il ne s’agit pas de décortiquer l’activité de l’entrepreneur en elle-même mais plutôt de s’attacher à sa personne, sa personnalité, sa façon de concevoir la création d’entreprise. On peut ainsi réfléchir ensemble à la meilleure façon d’avancer. C’est très gratifiant de se dire qu’on contribue un peu à son succès.
J’ai aussi eu l’occasion de conseiller quelques dirigeants d’entreprise en matière de ressources humaines, domaine où je me sens à même de leur délivrer une expertise spécifique. »

Apprendre de ses échecs
« L’important il me semble est aussi d’apprendre de ses échecs et de ne pas se décourager en rencontrant des obstacles sur sa route. Être entrepreneur est une vocation. On continue d’être entrepreneur malgré ses échecs. Je pense à une entrepreneuse spécialisée dans l’import-export en Afrique que nous avons eu l’occasion de soutenir avec Initiative Nord Isère. Ne pouvant compter sur des partenaires fiables, elle s’est retrouvée dans une situation compliquée. Je l’ai aidée à accepter cet échec, à reprendre confiance en elle, à se dire qu’il ne s’agissait pas d’un abandon définitif mais plutôt d’un temps nécessaire pour reconstituer ses ressources financières, s’appuyer sur les bons réseaux et préparer l’avenir. »

Le parrainage, un engagement qui a du sens
« La mission de parrain est un engagement. Le réseau associatif compte sur ses bénévoles et à mes yeux l’engagement signifie beaucoup. C’est une promesse que l’on tient.
De plus,  il ne s’agit pas d’une mission trop contraignante. Je peux être amené à rencontrer l’un de mes filleuls une fois tous les deux mois et à lui parler une fois par mois au téléphone. Ce n’est pas un investissement trop compliqué, mais il fait toute la différence. »

Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national « Emploi et Inclusion » 2014-2020