bandeau générique

1er réseau associatif de financement des créateurs et des repreneurs d'entreprise

217 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français

17 325 entreprises et 45 700 emplois créés ou sauvegardés en 2018

19/10/2017

La solution Moulinot pour transformer les déchets organiques

L'entreprise Moulinot, soutenue par Paris Initiative Entreprise, a reçu le Prix Coup de Coeur du jury lors de la cérémonie nationale des Trophées PME de RMC, le 18 octobre 2017. Ce prix récompense l'engagement et l'audace de son créateur, Stephan Martinez, ancien professeur de tennis puis restaurateur plein de bon sens pour qui les enjeux environnementaux et sociétaux ne sont pas de vains mots.

2017-10-stephan-martinez-moulinot

Frappé par les problématiques liées à l’épuisement des ressources de la planète et à la gestion des déchets, Stephan commence à s’intéresser au tri et au compost. Il expérimente le lombricompostage dans la cave de son restaurant,  un processus naturel et écologique bien développé dans des pays anglo-saxons tels que le  Canada, l’Australie et la Nouvelle-zélande, consistant à placer dans un récipient des vers qui se nourrissent des déchets organiques. « Il me semble essentiel de réfléchir à nos modes de consommation et de traitement des déchets, pour réduire les pertes et veiller à adopter une démarche plus vertueuse : les restes alimentaires peuvent nourrir les sols ou être transformés en énergie plutôt que d’être incinérés et transportés dans des décharges ».

Plein d’idées, Stephan réalise aussi un mini-composteur éducatif pour les enfants avec une boîte à gâteaux et un filtre d'ordinateur:  3 500 Moulibox ont ainsi été vendues. D’expérimentation en opérations de sensibilisation auprès de ses confrères restaurateurs, Stephan finit par lancer sa société « Moulinot compost et biogaz » en 2015, proposant la collecte et la valorisation des biodéchets. «  L’idée est de proposer un service clé en main à nos clients : l’accompagnement et la mise en place du tri sélectif, un audit sur place pour optimiser et faciliter le travail du personnel de cuisine, la formation des cuisiniers et la collecte des déchets alimentaires » précise Stephan.

Paris Initiative Entreprise lui a octroyé un prêt d’honneur de 30 000 € qui lui a permis de développer son concept et de recruter des salariés « Je voulais conserver la maîtrise de mon aventure entrepreneuriale et pouvoir compter sur des investisseurs réellement sensibles à mon projet. La force de Paris Initiative Entreprise, c’est l’association du réseau Initiative France et de l’accompagnement. J’ai pu bénéficier de conseils, d’expertises et de rencontres via les évènements organisés par la plateforme. »

Moulinot a recruté et formé 12 personnes éloignées de l’emploi pour des postes de chauffeurs collecteurs se rendant dans les 400 points de collecte d’Île-de-France. « Nous collectons environ 400 tonnes par mois de biodéchets chez nos clients de la restauration grâce à notre flotte d’une vingtaine de camions fonctionnant au gaz naturel de ville », explique l’entrepreneur. « Font aussi appel à nous les restaurants d’entreprise, les écoles, les marchés alimentaires. Nous assurons aussi certains évènements comme la COP 21 ou l’Euro de football ».
Les déchets récoltés peuvent être transformés en biogaz, un biocarburant qui peut notamment être utilisé dans la production de chaleur et d'électricité, par méthanisation dans la région francilienne. « Grâce à nos 2 partenariats avec des entreprises spécialisées dans la méthanisation de déchets organiques, nous avons acheminé 6 000 tonnes de biodéchets à cette fin depuis 2014. »

Mais Moulinot a aussi l’ambition de développer la production de compost « Nous avons lancé il y a un mois la 1ère plateforme de compostage en Île-de-France, qui mélange les biodéchets à des déchets végétaux avec l’ajout de lombrics pour réaliser un compost haute couture ». Il s’agit pour Stephan d’une façon de nourrir les sols en s’adressant aux maraîchers et jardiniers.  « Les légumes cultivés dans ces sols peuvent ainsi retourner dans les restaurants collectés. J’apprécie l’idée que les clients de Moulinot puissent être acteurs de l’économie circulaire ».
L’entreprise dispose en outre d’un mode de traçage des biodéchets grâce à la mise au point d’un logiciel dédié « Il est toujours difficile d’anticiper les quantités de déchets alimentaires que nous aurons à récolter. Cet outil devrait nous aider à l’avenir à optimiser au mieux les charges entre camions. Il est aussi utile pour transmettre des données chiffrées à nos clients qui peuvent les inclure dans leurs rapports RSE ».
Une nouvelle filière créatrice d’emplois, dédiée à la valorisation des biodéchets, semble voir le jour, ouvrant la voie à de nouveaux modèles d’entreprises qui souhaitent donner du sens à leurs action.

Pour en savoir plus sur l'entreprise : www.moulinot.fr/moulinot

Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national « Emploi et Inclusion » 2014-2020