bandeau générique

1er réseau associatif de financement des créateurs et des repreneurs d'entreprise

222 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français

16 400 entreprises et 43 100 emplois créés ou maintenus en 2017

14/06/2018

Le microcrédit professionnel accompagné poursuit son essor en 2017

Publication du rapport annuel de l’Observatoire de l’inclusion bancaire - 13 juin 2018

Selon le rapport annuel 2017 publié par la Banque de France le 12 juin 2018, les microcrédits professionnels accompagnés par des associations et des banques sont en hausse de 6 % en un an.

L’encours de microcrédits professionnels s’élève à 1241 millions d’euros à fin 2017, dont plus de 60 % du montant global finance la création d’entreprises.

Initiative France se félicite de cette hausse qui reflète aussi celle de l’activité du réseau associatif à travers ses 223 plateformes réparties sur l’ensemble du territoire : en 2017, Initiative France a enregistré une augmentation de 7% des prêts d’honneur accordés à 19 900 créateurs et repreneurs de 16 416 entreprises.

L’encours global d’Initiative France en « microcrédits professionnels à caractère de fonds propres » est, en fin d’année 2017, de 335.5 millions d’euros, soit 63% du total des encours recensés par la Banque de France sur cette catégorie.

 

Financement et accompagnement : le cœur de mission d’Initiative France

Le rapport souligne l’importance de l’accompagnement dans le modèle français de microcrédit professionnel. Ce dernier a pour objet la création, le rachat ou la consolida­tion d’une petite entreprise artisa­nale ou commerciale, permettant à son dirigeant de créer ou conforter son propre emploi. Il s’adresse à des personnes ne pouvant obtenir un financement classique : « Qu’il soit personnel ou profes­sionnel, le microcrédit en France repose sur l’accompagnement de l’emprunteur : le travail des associa­tions, des banques, des institutions de microfinance (article L. 511-6 du Code monétaire et financier) et des structures spécialisées en termes de sélection, d’accompagnement et de conseil aux débiteurs est essentiel. Ce travail en commun des associa­tions et des établissements de crédit contribue de manière décisive au succès du modèle. »

Le microcrédit professionnel accompagné participe aussi à l’insertion financière et économique

« C’est en effet un mode de finan­cement des créateurs d’entreprise ou des entrepreneurs qui ne peuvent accéder aux prêts bancaires classiques. Lorsqu’il finance des projets très modestes, il peut contribuer à banca­riser le bénéficiaire. Dans d’autres cas, il constitue un levier pour obtenir en complément un prêt bancaire. Le microcrédit professionnel a pris naissance et s’est développé au cours des années 1980, avec la prise de conscience que la création d’entreprise individuelle était un outil efficace de lutte contre le chômage et de soutien de l’activité économique. Les banques, les instituts de microfinance et plusieurs réseaux associa­tifs intervenant sous des modalités différentes ont contribué au succès de ce mode de financement et apportent un accompagnement qui, comme pour le microcrédit personnel garanti, est un élément essentiel. » poursuit le rapport.

L’Observatoire de l’inclusion bancaire 2017 mentionne également l’importance du prêt d’honneur dans la distri­bution du microcrédit professionnel accompagné, « Le prêt d’honneur renforçant les fonds propres des créateurs d’entreprise et offrant un effet de levier pour l’obtention d’un prêt bancaire (pratiqué en particulier par Initiative France). » 

L’offre d’Initiative France apporte une vraie valeur ajoutée en termes de financement : si le prêt d’honneur est essentiel pour renforcer les fonds propres, il sert également de levier pour accéder aux prêts bancaires. Les 185 millions d’euros prêtés en 2017 par le réseau ont fait levier sur 1242 millions d’euros d’emprunts bancaires.

Enquête Initiative France Entrepreneurs 2016

Ces éléments corroborent une récente étude menée par l’Observatoire d’Initiative France auprès des entrepreneurs soutenus par le réseau au cours de l’année 2016 et dont les résultats ont été présentés lors de la récente Université du réseau (6-8 juin) : pour 85% des entrepreneurs soutenus et répondants, le financement est la première raison qui les a conduit à solliciter Initiative France, tandis que 1 entrepreneur sur 2 définit l’accompagnement comme un élément marquant dans la conduite de son projet. En 2017, le taux de pérennité à 3 ans des entreprises soutenues par Initiative France s’établit à 91%.

Liens (Source Banque de France) :

Communiqué de presse Banque de France, 12 juin 2018

Rapport Annuel de l’Observatoire de l’inclusion bancaire 2017

Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national « Emploi et Inclusion » 2014-2020