bandeau générique

1er réseau associatif de financement des créateurs et des repreneurs d'entreprise

223 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français

16 100 entreprises et 40 750 emplois créés ou maintenus en 2015

16/07/2008

Quand les chefs d'entreprises s'engagent aux côtés de ceux qui créent leur entreprise

France Initiative, premier mouvement associatif d’appui à la création d’entreprises, a choisi de faire de 2008 l’Année du bénévolat économique. Pourquoi pas vous ?

Qui a dit que les patrons de TPE ou de PME, étaient uniquement préoccupés de la bonne marche de leurs affaires ? Un sondage réalisé par l’IFOP* montre très exactement le contraire. 41% d’entre eux, en effet, se disent prêts à s’investir dans le soutien à la création ou à la reprise d’entreprises. Rapporté aux 2,6 millions de TPE-PME qui existent aujourd’hui, cela représente un vivier de plus d’1 million de chefs d’entreprises, dans tous les secteurs d’activité, prêts à donner du temps et à apporter leurs compétences pour aider de nouveaux entrepreneurs à se lancer ! C’est très exactement ce que leur propose France Initiative, premier réseau associatif de financement et d’accompagnement des créateurs et repreneurs d’entreprises.
D’abord, aider ceux qui se lancent
Le bénévolat occupe une place très importante au sein des plateformes France Initiative. Il existe aujourd’hui 241 de ces associations fédérées au plan national par France Initiative. Leur mission ? Accueillir ceux qui veulent se lancer dans l’aventure, les aider à peaufiner leur dossier avant de leur accorder, si elles jugent leur projet cohérent et solide et leur plan de financement sérieux, le coup de pouce financier qui leur mettra le pied à l’étrier sous la forme d’un prêt d’honneur à 0% et sans garantie exigée. Puis de mettre en place un accompagnement après la création de l’entreprise : suivi technique et parrainage.
En 2007, plus 13 100 bénévoles ont apporté leur concours à l’action des plateformes. Cela représente plus d’une cinquantaine de bénévoles par plateforme ! Plusieurs raisons expliquent ce formidable développement du bénévolat économique. D’une part, la nécessité de faire bénéficier les créateurs ou les repreneurs d’entreprises d’expertises variées, qui ne peuvent être apportées que par des professionnels de l’entreprise. D’autre part, le caractère associatif de ce mouvement va de pair avec un engagement et une forme de militantisme, même s’il est par définition apolitique et de nature économique.
Le profil de ces bénévoles est varié. Il peut s’agir de chefs d’entreprise, mais aussi de professionnels libéraux tels que des experts-comptables, des avocats ou des notaires. D’autres sont cadres d’entreprises, de banques, de chambres consulaires ou d’organisations socioprofessionnelles, tous partenaires des plateformes. On trouve également des représentants des clubs services (Rotary, Lions Clubs) ou des seniors. 80% de ces bénévoles ont moins de 60 ans et 85 % sont en activité.
Participer au développement économique du territoire
Ces bénévoles commencent souvent par parrainer un nouvel entrepreneur. Le parrain, c’est celui qui, grâce à son expérience, son vécu, et son carnet d’adresses, permet au nouveau patron de rompre son isolement et qui l’aide à franchir les moments difficiles, à acquérir de la confiance, à résister au stress, bref qui l’entraîne à son nouveau métier.
Mais il est un autre rôle très important au sein des plateformes : la participation aux comités d’agrément qui décident de l’octroi des prêts d’honneur et des mesures d’accompagnement. Ces comités réunissent des experts de l’entreprise et des bons connaisseurs de l’économie locale, dont les profils complémentaires permettent de bien couvrir tous les problèmes rencontrés (financiers, gestion, RH, parfois techniques, liés à un secteur d’activité, mais aussi connaissance du marché local) et de bénéficier de regards croisés sur les projets présentés et sur leur viabilité. Les comités d’agrément reçoivent individuellement chacun des créateurs en prenant le temps de discuter avec lui de son projet, de ses points forts mais aussi de ses points faibles.
Le rôle des bénévoles ne s’arrête pas là. Ceux qui siègent dans les conseils d’administration des plateformes comme administrateurs, trésoriers, secrétaire généraux, vice-présidents ou présidents et à ce titre pilotent la plateforme, sont également des bénévoles. En s’investissant dans ces mandats électifs, ils participent plus directement au développement économique de leur territoire. A eux de nouer et de développer des partenariats avec les acteurs publics et privés de leur plateforme, de représenter l’association, d’être garant de son bon fonctionnement. D’une action individuelle, ils passent une action collective. Une dimension passionnante à laquelle les bénévoles ne pensent pas nécessairement en décidant d’aider des créateurs d’entreprises.
Pourquoi pas vous ?
Le bénévolat économique a été le thème de la deuxième Université de France Initiative qui a réuni plus de 250 personnes à Azay-le-Rideau, les 6 et 7 mai. Une bonne d’occasion d’échanges, de réflexions et de mise en commun sur la meilleure façon d’attirer de nouveaux bénévoles, de bien les accueillir et de les fidéliser. Car France Initiative a besoin d’accroître le nombre de ses bénévoles pour faire face à l’augmentation de son activité. A l’horizon 2012, ce mouvement a pour ambition d’aider chaque année 25 000 nouvelles entreprises à naître ou à être reprises. Pour faire face à ce défi, les plateformes doivent mobiliser autour d’elles davantage de forces bénévoles. Alors, pourquoi pas vous ?
Pour cette année, un deuxième rendez-vous a d’ores et déjà été fixé pendant la Semaine du bénévolat économique, prévue du 17 au 21 novembre. Pendant cette semaine, des évènements seront organisés par les plateformes dans toute la France. Une bonne occasion de vous rapprocher d’une de ces associations et de découvrir la richesse de cet engagement dans lequel, tous les bénévoles en témoignent, « on reçoit autant qu’on donne » !
Pour entrer en contact avec France Initiative, le plus simple est de vous rapprocher de l’association, la plateforme, qui intervient sur votre territoire. Vous trouverez les coordonnées des plateformes sur le site de France Initiative en cliquant sur la carte. 
*Sondage IFOP réalisé du 21 janvier au 8 février 2008 pour France Initiative auprès d’un échantillon de 1 408 dirigeants d’entreprises, représentatif des entreprises françaises (TPE et PME)

Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national « Emploi et Inclusion » 2014-2020