bandeau générique

1er réseau associatif de financement des créateurs et des repreneurs d'entreprise

223 plateformes locales qui couvrent tout le territoire français

16 100 entreprises et 40 750 emplois créés ou maintenus en 2015

11/05/2010

Les entreprises s'engagent de plus en plus au sein de France Initiative

La conférence de presse annuelle de France Initiative s'est tenue le 10 mai, à l'issue de l'Université du mouvement qui se déroulait cette année à Talmont-Saint-Hilaire (Vendée) les 6 et 7 mai. Au centre des débats : l’implication des grandes entreprises et des PME dans l’appui apporté aux créateurs d’entreprises.

L’Université de France Initiative a réuni plus de 350 personnes venues de toute la France, outre-mers compris, pendant deux jours, en présence de Jacques Auxiette, président du Conseil régional des Pays de la Loire.
Comment impliquer davantage d’entreprises dans l’appui apporté dans les territoires à la création-reprise d’entreprise ?
Celle-ci, qui relève pour l’essentiel de politiques publiques (nationales, régionales ou locales) peut-elle faire une place plus grande aux acteurs privés, aux grandes entreprises, mais également aux PME et TPE ?
Quels sont les bons leviers sur lesquels s’appuyer pour inciter davantage des entreprises à devenir acteur du développement économique local ?
Voici quelques-unes des questions sur lesquelles dirigeants d’entreprises et représentants des plateformes ont longuement débattu.
Près de 500 partenariats locaux existent déjà entre des grandes entreprises et des plateformes France Initiative. Par ailleurs près de 5 000 partenariats ont été noués avec des PME et des TPE. Parmi elles, figurent plus de 2 000 entreprises qui ont été aidées par les plateformes au moment de leur création. Les formes de cet appui sont extrêmement variées : contribution aux budgets ou aux fonds de prêts, partenariats opérationnels, apport de compétences ou d’expertises, participation aux comités d’agrément qui attribuent les prêts d’honneur ou parrainage des nouveaux chefs d’entreprise.
Ces nombreux rapprochements qui s’opèrent sur le terrain sont facilités par des partenariats nationaux. Lors de l’Université, deux nouveaux partenariats ont été signés par Bernard Brunhes, président de France Initiative :
- avec Total (Développement Régional), notamment autour d’un soutien à l’export et au développement international des TPE ;
- avec Hammerson France, société foncière filiale d’un groupe européen qui possède et exploite des centres commerciaux de centre-ville et qui engage un rapprochement de ces centres des plateformes des territoires concernés.
D’autres rapprochements sont en cours : le partenariat avec la SNCF doit être signé prochainement. Par ailleurs, BNP-Paribas vient de rejoindre France Initiative pour faciliter des rapprochements locaux entre plateformes et agences bancaires au bénéfice des porteurs de projets. Un autre établissement financier devrait rejoindre le mouvement : la Banque Postale.
15 000 entreprises aidées en 2009
Parmi les facteurs clés de ces rapprochements avec les entreprises, la place de premier réseau associatif d’appui à la création d’entreprises qu’occupe France Initiative représente un formidable atout.
En 2009, France Initiative a aidé à faire naître 15 000 entreprises. Au cours des 5 dernières années, ce sont plus de 65 000 entreprises qui ont été accompagnées, soit une croissance de 38% en cinq ans et de 10% cette année.
S’agissant des financements, France Initiative a accordé 133 millions d’euros de prêts d’honneur en 2009, dont 109 M€ sur les fonds de prêts des plateformes et 24 M€ au titre du nouveau dispositif Nacre, mis en place par l’Etat et la Caisse des Dépôts au bénéfice des chômeurs créateurs. L’ensemble de ces prêts à taux zéro ont enclenché 800 millions d’euros de prêts bancaires.
Autre atout pour les entreprises : l’ancrage territorial de France Initiative. A travers ses 245 plateformes, France Initiative couvre l’ensemble du territoire tout en étant très proche à la fois des porteurs de projets et de l’ensemble des acteurs du développement économique local, au premier rang desquels figurent les collectivités locales.
En tout, l’action de France Initiative a ainsi permis l’injection dans les nouvelles entreprises de 930 millions d’euros de crédit en 2009, qui ont bénéficié aux économies locales. C’est ainsi que se sont créés ou maintenus 33 450 emplois dans l’immédiat et que plusieurs dizaines de milliers ont pu être créés dans la foulée.
Autre caractéristique qui intéresse au premier chef les entreprises : la place occupée dans le modèle France Initiative par le bénévolat économique. 14 200 bénévoles (chefs d’entreprise, cadres, experts-comptables, avocats....) sont mobilisés dans les plateformes, non seulement dans les instances des associations, mais aussi dans l’appui direct apporté aux créateurs et aux repreneurs d’entreprises. Leur apport est pour beaucoup dans le très bon taux de pérennité des entreprises soutenues par les plateformes France Initiative qui est de 87% en troisième année, très largement supérieur à la moyenne nationale.
France Initiative a 25 ans
France Initiative Réseau, devenu France Initiative en 2007, a été créé en avril 1985. Depuis ses débuts, elle a aidé plus de 100 000 entrepreneurs. Son modèle de départ reste plus que jamais d’une très grande actualité, notamment en période de crise et dans la relance. Il consiste à permettre à des personnes qui ne disposent pas de fonds propres suffisants de créer leur entreprise (ou d’acquérir une entreprise existante) grâce un prêt d’honneur à taux zéro, sans garantie personnelle exigée, et grâce à un accompagnement personnalisé. Le passage par une plateforme permet au porteur de projet de disposer d’un plan de financement satisfaisant dans la mesure où sa labellisation « France Initiative » facilite ensuite l’accès à un financement bancaire.
Téléchargez le dossier de presse de France Initiative de mai 2010.
N°1 du microcrédit professionnel en France, France Initiative est le premier réseau associatif de financement et d’appui pour les créateurs et repreneurs d’entreprises.
Ses 245 plateformes partagent un mode d’intervention commun qui repose sur le renforcement des fonds propres des créateurs d’entreprises : c’est la raison d’être du prêt d’honneur, à taux zéro et sans garanties exigées.
Ce prêt d’honneur, attribué par des comités d’agrément, facilite ensuite l’accès du créateur à un financement bancaire, les banques s’appuyant sur l’expertise des plateformes et sur leur travail approfondi mené en amont. Les nouveaux entrepreneurs sont ensuite accompagnés pendant toute la durée de remboursement du prêt, notamment par des parrains issus du monde de l’entreprise.
Les plateformes France Initiative réunies dans un mouvement national partagent une Charte qualité, concrétisée dans une norme NF X 50-771 qui décrit leur référentiel métier et des valeurs communes, transcrites dans une Charte éthique.

Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national « Emploi et Inclusion » 2014-2020