Partager :
microcrédit, micro-crédit, repreneur d’entreprises

Expatriés au Vietnam, Julie Le Flour et Johan Louédec rencontrent des fabricants de pailles 100 % végétales. Le déclic est rapide : ils s’installent en Bretagne et se lancent dans la production de pailles biologiques et biodégradables en paille de seigle. En 2020, ils créent l’entreprise Filaj avec le soutien d’Initiative Centre Ouest Bretagne et font renaître, par la même occasion, un savoir-faire oublié.

 

« Tout l’écosystème local s’est mobilisé à nos côtés »

Fin 2019, le couple d’entrepreneurs quitte le Vietnam après quatre ans d’expatriation pour revenir en Bretagne, leur région d’origine, avec une idée en tête : créer leur propre entreprise de fabrication de pailles en seigle bio. « On innove en nous appuyant sur un savoir-faire oublié : la fabrication de pailles en paille », explique Johan Louédec.

Au début de leur parcours, les jeunes entrepreneurs peuvent compter sur un réseau d’acteurs locaux soudés, mobilisés à leurs côtés, parmi lesquels l’association Initiative Centre Ouest Bretagne. « Tout l’écosystème local s’est mobilisé pour répondre à nos besoins. Avec Initiative, on a pu compter sur le soutien et l’écoute d’un référent, avant de passer devant un comité de bénévoles, qui a validé notre projet et nous a octroyé un prêt d’honneur. Aujourd’hui, l’association continue de nous suivre », résume Johan.

Pendant la période critique du deuxième confinement, ils remportent un Prix de l’ESC Rennes et concluent un partenariat avec le réseau de magasins bio Biocoop. Un vrai coup de pouce pour le projet, qui décolle et leur permet d’entrer en phase de production.

 

Ecoresponsabilité et engagement territorial

Aujourd’hui, les entrepreneurs veulent accélérer le projet. Deux salariés viennent d’être recrutés pour la production. Un autre collaborateur, basé en Île-de-France, vient en renfort sur la prospection commerciale. « Nous voulons nous ouvrir à de nouveaux marchés, notamment dans le secteur des cafés-hôtels-restaurants. C’était notre intention au départ mais la crise sanitaire nous a contraint de repenser notre stratégie commerciale à court terme », explique Johan.

Le choix d’implanter l’entreprise au cœur d’une zone de revitalisation rurale n’est pas le fruit du hasard. « On voulait vraiment s’implanter dans un territoire rural pour participer à sa redynamisation. C’est une caractéristique forte du projet ». Un choix qui a permis à cette entreprise labellisée Initiative Remarquable d’obtenir le Prix « Ambition & Territoires », dans le cadre de l’appel à projets « Savoir Faire demain » d’Initiative France. 

Les priorités pour les prochains mois ? « Atteindre des volumes plus importants pour pérenniser l’entreprise, mécaniser la production et ouvrir de nouveaux débouchés ». Devant l’énergie des deux entrepreneurs, on a toutes les raisons d’y croire !

 

 Pour les contacter : contact@filaj.bzh

 Et retrouvez-les sur les réseaux sociaux : Facebook / Instagram

 

Dans la même catégorie

plateforme, création d’emplois, Louis Schweitzer, micro-crédit
microcrédit, prêt d’honneur, comité d’agrément

Portrait / Témoignages

Digital4better : l’entreprise qui rêve d’un numérique vertueux

Une entreprise révolutionnaire, à la croissance fulgurante : Digital4better veut devenir l’ambassadrice du numérique responsable en France. Créée en 2020, accompagnée par Initiative Rennes et...
France Initiative, réseau Initiative, Nacre, micro crédit, parrainage
microcrédit, prêt d’honneur, Initiative

Portrait / Témoignages

Emballé, c’est (r)envoyé : découvrez les colis Opopop !

Lorsqu’on reçoit un colis aujourd’hui, son emballage termine le plus souvent à la poubelle. C’est pour lutter contre les déchets du e-commerce que Charlotte Darmet et Antonin Grêlé-Rouveyre se...