Partager :
prêt d’honneur, innovation, parrain, parrainage

Travailler dehors et penser un autre modèle économique plus en accord avec ses valeurs et sa région, voilà les ambitions de Grégory Haye lorsqu’il lance en juillet 2017, Aromacomtois. L’objectif de sa nouvelle entreprise : produire des huiles essentielles de résineux des montagnes du Jura. Une entreprise récompensée du prix spécial Initiative France "Engagement & Territoires", lors du concours "Innover à la campagne". 

L’entrepreneur est alors ingénieur en industrie optique. À l’époque, il est à la tête d’un centre de recherche et développement en micro-technologie à Besançon. Pendant une année, il suit une formation agricole en culture et transformation des plantes aromatiques et médicinales. Pour mener à bien son projet, il s’entoure de deux amis : l’un, Olivier Tissot est pharmacien-aromathérapeute, et l’autre, Pierre Gavignon, conçoit l’alambic d’Aromacomtois.

Pour se lancer, Grégory Haye a reçu le soutien d’Initiative Doubs Territoire de Belfort qui lui a accordé un prêt d’honneur. Il a également obtenu un prêt d’honneur national Initiative Remarquable.

Les aiguilles de résineux sont récoltées au sécateur électrique, sur le dernier mètre de la branche, là-où il y a le plus d’aiguilles. Les fagots sont ensuite ramenés à l’atelier, broyés et déposés dans l’alambic, un grand panier de 1000 litres qui peut accueillir 450 kg de matière. La vapeur traverse alors la matière puis se condense au contact de surfaces froides : c’est ainsi que sont produits l’hydrolat (également appelé "eau florale") et les huiles essentielles qui, elles, surnagent.  

Avec les huiles essentielles distillées, Aromacomtois produit sur place ou avec la collaboration de producteurs locaux des savons, parfums, huiles de massage, confiserie et bières. Plus d’un tiers de sa production est vendue directement dans son magasin au cœur du village d’Amancey. Le reste est vendu pour la plupart en Franche-Comté dans les boutiques Biocoop, les épiceries de village indépendantes et les magasins des fruitières à Comté. Il s’inscrit dans la mention bio « Nature et Progrès », un label exigeant et très engageant sur le plan de la production mais également sur le volet social et environnemental.

Parce qu’il souhaite aider tous les entrepreneurs qui le souhaitent à développer une activité similaire, dans leur territoire, Grégory Haye donne accès aux plans de son alambic ainsi qu’à ses recettes !

 

microcrédit, repreneur d’entreprises, bénévoles

 

Dans la même catégorie

plateforme, repreneur d’entreprises, bénévoles, comité d’agrément
comité d’agrément, croissance, entreprises, plateforme

Portrait / Témoignages

Le Mouton Givré : une entreprise qui bêêêle

C’est dans le Lot, à Cambes, que le Mouton Givré fabrique des sacs isothermes en laine, issue d’élevages de brebis de la région, au coloris naturel : zéro plastique, zéro matière polluante....
créateur d’entreprises, Initiative, micro-crédit
Initiative, parrainage, France Initiative, réseau Initiative, plateforme

Portrait / Témoignages

Locagourmand : les plats cuisinés 100 % locaux et solidaires

En 2018, Clément Gimbrède, jeune entrepreneur 29 ans, crée Locagourmand. L’objectif : proposer des plats cuisinés de qualité et au prix juste pour les consommateurs, mais aussi pour les...